×

ACTUALITÉ - 07/01/2021 - PRESSE

Le bureau est loin vive le bureau !

Trois questions à... ÉRIC ANGIBOUST, fondateur de Muzéo

Avec le Covid-19, le télétravail s’est imposé comme une modalité incontournable. Mais, le bureau semble faire de la résistance. Quand le monde de demain s’inspire du monde d’avant pour se réinventer.

07/01/2021 - par Murielle Wolski pour STRATEGIES


Trois questions à...

ÉRIC ANGIBOUST  fondateur de Muzéo, spécialisée dans la reproduction d'œuvres d'art, avec un catalogue de 100 000 œuvres « Les collaborateurs doivent participer à la décoration de leur bureau »


Quelle inflexion depuis le printemps dernier ?

Avec le Covid-19, le marché vit l'accélération d'une tendance. Le télétravail a pris une ampleur nouvelle, et les entreprises se remettent en question. Les collaborateurs ont besoin de rituels pour construire l'esprit d'équipe et se fédérer autour d'éléments communs. Ils veulent un site qui donne envie de venir, qui traduise la culture d'entreprise. Ce qui change fondamentalement, c'est la recherche de la qualité. Jusque-là, la vision fonctionnelle prédominait. Mais le « top-down » ne fonctionne plus. Les collaborateurs ont besoin qu'on leur parle d'eux. D'être acteurs plutôt que spectateurs.

Comment l'art s'invite-t-il dans cette conception ?

La collection du patron a vécu ! Les collaborateurs ont l'impérieuse nécessité de participer à la décoration de leur bureau. Et comment les aider pour leur repas à domicile ? Pour gérer leur voiture ? Les codes de l'« hospitality », autrement dit de l'univers hôtelier, s'imposent. Avec un parcours à proposer, une structure d'accueil à mettre en place.

Les dirigeants jouent-ils le jeu ?

Ils font des efforts pour illustrer leur culture d'entreprise d'une manière plus artistique, c'est-à-dire autrement qu'en affichant leur logo : avec une scénographie à la clé. Cela a été le cas récemment avec L'Oréal. Une telle démarche rapproche de la galerie d'art. Que voulez-vous raconter ? Il faut sortir de l'esthétique pour l'esthétique. La dominante de rouge ou de jaune, tel n'est pas le sujet. On fait le lien entre l'univers sémantique et le contenu artistique. C'est une véritable vague de fond. Les start-up s'inscrivent dans cette mouvance. Un peu en retrait, les PME sont obligées d'y aller.


Lire l'article entier

(réservé aux abonnés du magazine STRATEGIES)